Nos propositions en faveur de l'égalité des chances



Alors que le Premier Ministre a annoncé, le 29 janvier dernier, une première série de mesures en faveur de l’égalité des chances, j'ai adressé aux côtés de 13 collègues, une série de propositions pour amplifier la politique volontariste du gouvernement à ce sujet.


Malgré de nombreux efforts, dans les écoles avec le dédoublement des classes, l’abaissement à 3 ans de l’instruction obligatoire, les cantines à 1 euro ; dans le secondaire ou le supérieur pour l’orientation professionnelle, la promotion de l’apprentissage, l’insertion professionnelle ou l’accès à la santé, nous adressons une série de propositions au Premier Ministre, dont de nombreuses mesures peuvent immédiatement être mises en place, sans besoin de voter une loi.


Agir dès la petite enfance
  • en ouvrant 40 000 places en crèche

Agir sur la mixité sociale à l'école
  • repenser la politique de sectorisation scolaire

  • pondérer le financement des collèges selon des critères de mixité sociale

  • repenser les critères de classement en REP des écoles

  • relancer le projet du Pass Culture en assurant son accompagnement par les professeurs dès le collège

Agir en faveur des étudiants
  • Lisser le barème d'attribution des bourses afin d'éviter les effets de seuil.

  • Mener une réflexion d'ensemble sur les stages étudiants avec des acteurs associatifs et syndicaux.

  • Assurer une meilleure diversité dans les grandes écoles avec une politique d'orientation et de quotas.

  • Permettre aux étudiants salariés à temps partiel de bénéficier de la prime d'activité afin de leur libérer du temps d'étude tout en maintenant leur niveau de vie.

Agir sur les discriminations en milieu professionnel
  • Créer une plateforme destiner à simplifier des discriminations, en développant les politiques de testing, et en créant, en entreprise, un index de la diversité.

Agir sur l'absence de diversité sociale au sein de la haute fonction publique
  • Créer des classes préparatoires "égalité des chances", en imposant des quotas de boursiers et en développant des épreuves à option pour valoriser d'autres types de savoirs.

Agir sur la mixité sociale
  • Renforcer le respect de la loi SRU, en l'adaptant aux réalités des territoires ruraux et péri-urbains.

Lancer la Garantie Jeune Universelle

Constituant un premier pas vers le Revenu Universel d'Activité, qui permettrait de lutter contre le non-recours tout en permettant un accompagnement personnalisé.



L'intégralité de notre courrier au Premier Ministre :