Devoir de mémoire

77 ans après la libération du camp d’Auschwitz, je tiens à réaffirmer notre devoir de mémoire et de transmission, afin de ne jamais oublier.


La lutte contre l’antisémitisme n’est pas terminée et malheureusement les chiffres relatifs aux actes antisémites sont en fortes hausses. En tant qu’élus de la république et surtout citoyens français, nous sommes tous concernés et devons lutter contre ces actes ignobles, c’est le but de la mission portant sur les actes antireligieux que nous a confié le Premier Ministre.