À l'Assemblée Nationale

QAG du 21.11.2017 portant sur la relocalisation de l'Autorité Bancaire Européenne 

 

Merci Monsieur le Président,

 

Ma question s’adresse à Madame la Ministre des Affaires Européennes.

 

Madame la Ministre ;

 

Nous avons eu le plaisir d’apprendre hier la désignation de Paris comme nouvelle ville hôte de l’Autorité Bancaire Européenne à compter de 2019 suite à l’entrée en vigueur du Brexit. L’autorité Bancaire Européenne est l’une des trois agences créées en 2011 pour réguler les services financiers, aux côtés de l’Autorité européenne des marchés financiers et de l’Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles.

 

Au nom des députés du groupe la République en marche, je me félicite de cette décision prise par le conseil de l’Union Européenne. Cette désignation témoigne de la crédibilité restaurée de notre pays sur la scène Européenne et va constituer une opportunité économique avec la création de centaines d’emplois sur notre territoire. La place de la France au sein de l’Union se trouve renforcée par cette décision, qui met en lumière la « reconnaissance de l’attractivité et de l’engagement européen de la France » comme l’a souligné le Président de la République.

 

Les négociations préalables au vote ont été particulièrement intenses et nous ne pouvons que saluer votre investissement sans failles et celui du Gouvernement qui a permis d’emporter le suffrage de nos partenaires Européens. 

Dans le même temps la relocalisation de l’Agence Européenne du Médicament a été attribuée à Amsterdam, la candidature de la métropole de Lille n’ayant hélas pas été retenue. Contrairement à certain, qui tente d’entretenir la polémique, nous sommes convaincus que le gouvernement et le chef de l’Etat ont défendu ces deux dossiers avec la même énergie et la même volonté de réussite pour notre pays.

 

Mme la Ministre, les premières conséquences effectives du Brexit commencent à se faire sentir et d’autres entreprises ou administrations vont devoir à terme relocaliser leur centre de décision dans un autre pays Européens. Pouvons-nous considérer que le choix de la France, pour accueillir l’Autorité Bancaire Européenne, puisse constituer le premier pas vers un accueil plus large de compagnies du secteur bancaire et de centres de décisions d’entreprises Européennes ?


Articles similaires

Réalisation & référencement Comment créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.