À l'Assemblée Nationale

Je suis intervenu le 22 octobre en hémicycle dans le cadre du débat sur le prélèvement Européen dans le cadre du projet de Loi Finances pour 2019.

   En tant que porte parole pour le groupe LaREM, j’ai rappelé la nécessité de repenser une solidarité Européenne pour faire face aux enjeux de notre siècle. Les européens convaincus doivent faire entendre leur voix et s’attacher à démontrer le rôle important que l’Union joue dans notre vie quotidienne.

Entre 2014 et 2020, l’Union européenne à co-investi plus de 1,4 Milliard d’euros dans des projets dans le Grand-Est :

Institut de Recherches Technologique (IRT), cofinancé par l’Europe
Ligne Grande Vitesse Est, cofinancé par l’Europe
Centre Hospitalier Régional Metz-Thionville, cofinancé par l’Europe
Centre Pompidou Metz, cofinancé par l’Europe

La construction du budget Européen doit évoluer vers une plus grande part donnée aux ressources propres :

 Nous devons inclure aux sources de revenus de l’Union des taxations directes sur certains secteurs d’activité.
 Nous devons également conditionner l’accès aux financements européens au respect par les états membres des règles fondatrices de l’Union.


Articles similaires

Réalisation & référencement Comment créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.