En circonscription

Ce samedi 25 novembre à Corny-sur-Moselle,  j’ai  tenu une réunion où étaient  conviés les maires de ma circonscription. Ce fut l’occasion de nous retrouver afin d’évoquer les problématiques de chaque communes et de fixer une feuille de route pour les années à venir. 

Les maires des communes, ont un rôle essentiel dans notre vie publique, ils sont au coeur du paysage institutionnel français. Ce n’est pas pour rien que Tocqueville affirmait avec force que «sans institutions communales, une nation n'a pas l'esprit de la liberté » . Il soulignait déjà la contribution déterminante de l'échelon municipal à l'équilibre de notre organisation politique. 

Lors de cette réunion, j’ai pu revenir sur les six premiers mois du début de ma mandature. Il est évident que nous avons des transitions inédites à vivre, elles impliquent de repenser en profondeur le rôle de l'Etat ; elles impliquent surtout de reconsidérer la méthode entre l'Etat et ses communes. Le Président de la République l’a d’ailleurs réaffirmé lors de son discours au 100ème congrès des Maires le 23 novembre 2017 en déclarant: « pour faire réussir la France, pour engager les grandes transformations dont notre pays a besoin il est évident  que l’Etat puisse ne réussir sans les communes, ni les communes contre l’Etat ». Notre temps est donc celui des grandes transformations, c’est le défi qui est au coeur de toutes les politiques publiques que les élus locaux ont la lourde tâche de traduire en une réalité locale utile.

La fonction d’élu local est passionnante mais toujours plus difficile à assumer. Nombreux sont aujourd'hui les élus, en particulier dans les petites et moyennes communes, qui peuvent être désorientés face à l'imbroglio des compétences des différentes catégories de collectivités et de l’Etat, de la technicité toujours plus poussée de leur fonction ainsi qu’à l'inflation législative et réglementaire.

56 communes forment la deuxième circonscription de Moselle. Elles ont toutes leurs spécificités, leurs richesses et leurs problématiques. Il est important de développer des mutualisations à géométrie variable selon les besoins et les spécificités de chacun. 

Ce temps d’échange et de partage a permis de mettre en exergue une réelle volonté de travailler de concert à l’amélioration de la vie quotidienne de nos concitoyens. L’enjeu se situe donc autour des complémentarités et convergences pour qu’ensemble, nous puissions agir avec plus d’audace, plus de ressources et plus d’ambition pour donner une plus grande envergure à notre territoire.

L’avenir de la France est entre les mains de l’Etat et des collectivités territoriales, notamment des maires. Cette responsabilité est partagée tant sur les réponses aux attentes légitimes des Français en termes de vie quotidienne (numérique, emploi, accès aux soins) que dans la nécessaire maîtrise des finances publiques pour préserver l’avenir de notre pays. 

Cela implique la Co-construction des réponses en partant des projets locaux car qui mieux que le Maire sait ce qui est important pour son territoire et sa commune? Cela passera également par la création de l’agence de la cohésion des territoires qui aura pour objet de « faciliter les projets locaux ». 

Ce type de réunion, conformément à mes engagements de campagne, sera organisé tous les trois mois. 
La prochaine réunion aura lieu le samedi 17 février 2018 à Louvigny et portera sur la thématique de la Mobilité.


Articles similaires

Réalisation & référencement Comment créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.